On y était: La fabrique à kifs

February 1, 2017

Une part sympa et non négligeable du métier de coach consiste à peaufiner continuellement sa pratique, en l'enrichissant. Les Japonais appellent ça "Kaizen". Bref, je m'astreins à assister à des conférences, à participer à des ateliers en rapport avec ma profession. Et parfois, je dis bien parfois, je me fais embarquer dans des trucs auxquels je n'aurais pas pensé.
C'est le cas de la Fabrique à Kifs, master class sur le bonheur passée par Bordeaux il y a quelques jours et animée par 3 drôles de dames.

 

Les présentations avant tout. La fabrique à kifs, c'est quoi? Dans le désorde, une rencontre entre la fabrique à bonheurs d'Isabelle Pailleau & Audrey Akoun, et les travaux de Florence Servan-Schreiber. Mais aussi des histoires faisant écho les unes aux autres, entre le burn-out de la wonder woman Audrey, le haut-le-coeur professionnel d'Isabelle ou le divorce sans consentement mutuel entre Florence et son boulot. C'est aussi la conviction que la psychologie positive peut apporter nombre de bienfaits, et qu'il était temps de la rendre accessible au plus grand nombre en montant sur scène.

 

En une heure, la professeure de bonheur (Florence), la psychothérapeute (Audrey) et la psychologue du travail (Isabelle) vont initier leur public à cette discipline de manière ludique, légère et interactive... Car oui, si vous assistez à cette master class, vous allez bosser. Et apprendre des choses. Connaissez-vous par exemple la répartition des sources de bonheur? Non? Pour 50%, le bonheur serait d'origine génétique¹, 10% seraient liés à des facteurs environnementaux, et le reste... Eh bien ces 40% sont notre marge de manoeuvre pour maximiser le bonheur.

Dans le même ordre d'idée, avez-vous entendu parler des 24 forces de caractère, concept développée par le père de la psychologie positive Martin Seligman? Si vous souhaitez découvrir votre "super pouvoir", vous pouvez passer le test en ligne en cliquant ici.

 

 

Les trois animatrices enchaînent sans temps morts les différents thèmes: respirer, développer ses super pouvoirs, s'affirmer, être parfaitement imparfait, exprimer de la gratitude, aimer, etc. Ca va parfois un peu vite, on se dit que des fois, on aimerait bien que ça dure un poil plus longtemps histoire de creuser un peu plus tel ou tel point... Et puis on se rappelle que tout cela n'est qu'une initiation. Que le but recherché est atteint: on va aller se renseigner un peu plus sur les travaux de Seligman. Qu'on repart avec un rappel d'exercices bêtes et simples mais diablement efficaces. Que non, la majorité des gens présents dans la salle ce soir là n'avaient jamais ô grand jamais entendu parler de tout ça. Et que jouer les blasés n'y changera rien: on a passé un très bon moment. Objectif atteint, merci mesdames.

 

Et pour celles et ceux qui ne pourraient par les voir sur scène, ou qui souhaiteraient un complément au spectacle (catégorie dont je faisais partie), Isabelle, Audrey et Florence ont publié La Fabrique à Kifs - Muscler son bonheur grâce à la psychologie positive.
Moi qui ne suis vraiment pas un inconditionnel des bouquins de développement perso, celui là a trouvé facilement sa place dans la bibliothèque.

 

 

¹ Genes, Economics, and Happiness - Journal of Neuroscience, Psychology, and Economics© 2012 American Psychological Association2012, Vol. 5, No. 4, 193–211

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
J'aime!
Please reload

Sur les réseaux
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Basic Square
  • Instagram Social Icon
A l'affiche

Salut, comment CV ?

1/10
Please reload

C'est tout frais !
Please reload

Archives
Please reload